08 novembre 2005

l'utopie républicaine

En écoutant notre premier ministre hier soir, cela m'a fait beaucoup réfléchir. Il a parlé énormément d'utiliser toutes les valeurs républicaines pour réagir par rapport à tous ces problèmes que tous ces jeunes mettent encore plus en évidence tout au long de ces longues soirées. "Nous devons réagir contre la discrémination", "nous devons trouver des solutions pour intégrer ces jeunes en tant que pays républicains" ce n'est  pas exactement ce qu'il a dit  mais c'est tout proche.
Je parle d'utopie dans mon titre parce qu'il a oublié un élément important qui ne peu pas être résolu par les valeurs républicaines, cette élément  c'est la haine. La haine qui déchire et qui divise notre société. Personne ne pourra dire à des jeunes étudiants d'aller aider des jeunes en difficultés sous le couvert des valeurs républicaines alors qu'ils ressentent une profonde haine en eux. Et aucuns de ces jeunes ne pourra se laisser  aider, en considérent que la société de ces jeunes étudiants est la même qui les a mis à l'écart volontairement ou involontairement (la n'est plus la question).
Comment faire finalement, pour enrayer cette escalade de violence, générer par ce sentiment profond qui est d'une certaine manière incontrolable et qui ne cesse de s'amplifier au fur et à mesure des années.
J'ai cette impression que dans les valeurs républicaines il n'y a aucune solution parce qu'il n'ait dit nul part d'aimer son prochain de manière inconditionnel même si celui-ci nous fait du mal.

Posté par Brin de vie à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur l'utopie républicaine

Nouveau commentaire